En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu INRA

GC HP2E, Grande Culture à Hautes Performances Economique et Environnementale

GIS GC HP2E

Groupement d'Intérêt Scientifique Grande Culture à Hautes Performances Economiques et Environnementales

Réflexion prospective sur le rôle du travail du sol dans les systèmes de grande culture

Parmi l'ensemble des techniques culturales, le travail du sol a un statut particulier vis-à-vis de l'évolution des états de la parcelle cultivée et de leurs conséquences sur la production végétale et l'environnement. D'une part, ces opérations affectent l'ensemble des composantes de l'état du profil (physique, chimique et biologique), d'autre part, elles ne peuvent, sauf exception, corriger en cours de culture un état obtenu. Les décisions concernant le choix des dates d'intervention, celui des outils ou de leurs règles d'emploi ont donc d'une importance considérable dans le raisonnement de l'ensemble de l'itinéraire technique et donc de la conception de modes de conduite des cultures minimisant l'impact environnemental.

Le travail du sol modifie la structure des sols cultivés. Indirectement, il affecte donc le fonctionnement du peuplement végétal et par conséquent sa capacité à prélever les éléments minéraux lorsque ceux-ci sont encore dans la zone prospectée par les racines. Mais l’état structural affecte aussi la plupart des processus physiques, chimiques et biologiques qui se déroulent dans le profil cultural (cycle des éléments minéraux et du carbone, devenir des résidus de culture, transferts d’eau et des substances qui y sont dissoutes).

Mais, au rôle indirect du travail du sol sur les processus biophysiques via les modifications de la structure qu’il induit, s’ajoute un rôle direct sur les autres composantes de l’état de la parcelle cultivée. La localisation de la matière organique, celle de certains inoculum pathogènes, celle des éléments minéraux et du carbone ou encore des graines d’adventices dépendent pour une large part du mode de travail du sol. En particulier, le labour, par l’importance du volume de terre concerné et par l’inversion des horizons qu’il entraîne, est la technique dont l’impact sur ces composantes est le plus important. Il importe, dans le cadre de la mise au point d’une agriculture raisonnée, de comprendre ces effets afin d’en tirer le meilleur parti pour optimiser l’emploi des intrants et maîtriser les impacts sur l’environnement.

Selon l’itinéraire de travail du sol pratiqué, les besoins en traction, main d’œuvre et fuel peuvent être significativement impactés sur une exploitation agricole. Au-delà du volet économique, l’émission de gaz à effet de serre et le bilan énergétique peuvent en être modifiés.

Le travail du sol est indéniablement amené à jouer un rôle important dans la mise au point de nouveaux systèmes de culture. C’est ce qui a motivé le souhait d’organiser un séminaire de réflexion prospective sur deux jours, les 4 et 5 décembre 2012, entre experts français, pour :
  • Faire le point technique et scientifique concernant les effets du travail du sol sur différents états du milieu (air, eau, sol)

  • Apporter une réponse précise et circonstanciée à la question : quels rôles le travail du sol et les innovations en matière de travail du sol, peuvent-ils jouer dans la nécessaire transformation de l’agriculture pour faire face aux enjeux auxquels cette dernière est confrontée ?

L’objectif de ce séminaire est à la fois :
  • de réaliser un diagnostic de l’état des connaissances et des références disponibles pour des productions hors contexte tropical

  • d’identifier les « angles morts » que le dispositif de R&D devra combler pour que la construction de systèmes de culture innovants puisse s’appuyer sur un corpus de connaissances aussi complet que possible.

L’organisation de ce séminaire a été confiée à un groupe mixte (INRA/Arvalis) qui a souhaité, pour atteindre ces deux objectifs dans les meilleures conditions, un appui spécifique pour nourrir sa réflexion, et sollicité le soutien du GIS GC-HP2E à travers le recrutement d’un CDD de 12 mois.