En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu INRA

GC HP2E, Grande Culture à Hautes Performances Economique et Environnementale

GIS GC HP2E

Groupement d'Intérêt Scientifique Grande Culture à Hautes Performances Economiques et Environnementales

Redupest - Identification de verrous techniques et de pistes de travail pour le développement de systèmes de culture moins dépendants de l'utilisation des pesticides

Dans la perspective du développement durable, l'agriculture doit faire face à de nouveaux enjeux. Elle doit produire des produits de qualité, en quantité suffisante, tout en respectant l'environnement et en assurant aussi bien le revenu de l'agriculteur que la viabilité des filières. En grandes cultures, les systèmes de culture aujourd'hui pratiqués par les agriculteurs sont pour la plupart encore très dépendants des pesticides, engendrant des problèmes environnementaux liés à l'utilisation de ces pesticides (qualité des eaux, de l'air, biodiversité ou santé humaine).

La réduction de l’utilisation des pesticides passe par la re-conception des systèmes de culture en combinant différentes solutions techniques alternatives à l’emploi des pesticides, mais aussi par une meilleure connaissance des principaux bioagresseurs problématiques des cultures et des solutions techniques mobilisables. On entend par « solution technique alternative », un ensemble de solutions techniques qui permettent, en les combinant, de participer à la réduction de l'utilisation des produits phytosanitaires. Il ne s’agit donc pas simplement de techniques de substitution aux produits phytosanitaires.

Depuis quelques années, des initiatives ont été lancées en France aussi bien dans la recherche que dans le développement agricole afin de concevoir et d’évaluer de nouveaux systèmes de culture moins dépendants des pesticides ainsi que des solutions techniques alternatives. Ces initiatives ne sont pas toujours bien connues ni valorisées. Des actions ont vu le jour afin d’échanger et de capitaliser sur ces expériences (RMT Systèmes de Culture Innovants, Ecophyto R&D, ENDURE), actions qui consistent à inventorier, décrire et mettre à disposition les solutions techniques alternatives aux pesticides. Ces inventaires constituent un outil indispensable à l’accompagnement des conseillers agricoles, des agriculteurs et des chercheurs pour la mise en place de nouveaux systèmes de culture productifs et plus respectueux de l’environnement ; nous pensons qu’ils peuvent aussi être utilisés pour l’identification de lacunes et d’impasses techniques.

Ce projet multipartenarial associant des acteurs de la recherche (INRA) et du développement agricole (DRAAF- SRAl, ARVALSI, CA Poitou-Charentes, ACTA) a pour objectif d’identifier les pistes de travail prioritaires à développer concernant la gestion des bioagresseurs pour lesquels peu de solutions techniques alternatives existent. Le programme de travail s’articule en plusieurs étapes : (i) analyser, valoriser et enrichir si nécessaire les inventaires existants sur les connaissances et les solutions techniques alternatives à l’utilisation des produits phytosanitaires et (ii) les confronter à un diagnostic des pressions biotiques par grande région française (bioagresseurs problématiques, solutions mises en œuvre et risques pour l’environnement). Cela permettra d’identifier les bioagresseurs pour lesquels il n’existe pas de solution satisfaisante et de définir et hiérarchiser les pistes de travail à développer pour combler ces lacunes.

L’originalité de cette proposition est de confronter les inventaires existants sur les solutions techniques alternatives mobilisables dans la conception de systèmes de culture économes en pesticides à des données concernant l’importance de chaque bioagresseur en termes de nuisibilité et de solutions de lutte chimique (intensité et fréquence de traitement, impact sur l’environnement, disponibilité actuelle et future de matières actives efficaces, risque de développement de résistance…). Cette analyse permettra d’identifier les couples espèce/bioagresseur(s) pour lesquels la réduction de l’utilisation des produits phytosanitaires est envisageable (meilleur raisonnement et leviers non chimiques) et ceux pour lesquels des études supplémentaires sont nécessaires (technique inexistante, efficacité insuffisante, approche système non explorée, …). Cette étude sera également l’occasion d’identifier des connaissances sous exploitées ou mal valorisées.